Blog technique
Juniper Employee , Juniper Employee Juniper Employee
Blog technique
Ne vous laissez pas éblouir par un plus haut débit. La vraie révolution 5G se prépare loin des projecteurs.
Apr 10, 2020

Si l'on s'en tient aux gros titres des médias, on ne peut que s'enflammer à l'idée des possibilités que la 5G laisse entrevoir. Des véhicules autonomes aux usines intelligentes, en passant par la réalité virtuelle et augmentée, le potentiel semble illimité. Mais lorsque l'on se penche d'un peu plus près sur les technologies qui sous-tendent la 5G, le débat semble se polariser autour du réseau d'antennes. Certes, ces antennes ont un rôle essentiel à jouer dans les transmissions à très haut débit, mais attention au syndrome de l'arbre qui cache la forêt.

 

Car les changements qu'impliquent la 5G  sont bien plus profonds. Si profonds que les fournisseurs de services devront procéder à une refonte totale de l'architecture et du fonctionnement de leurs réseaux. Peu de gros titres y font allusion. Pourtant, ce sont ces changements – la redéfinition de la périphérie réseau, la réinvention des QG d'entreprises, la transition vers des infrastructures cloud-native, l'intégration de la sécurité à tous les niveaux et l'automatisation du découpage réseau – qui donneront corps à la révolution de la 5G. En réalité, ce n'est pas la 5G, mais le triptyque « Cloud + 5G + IA » qui marquera une véritable rupture.

 

Mais en quoi l'ère du Cloud + 5G + IA sera-t-elle si différente exactement ? Pourquoi représentera-t-elle un tel bouleversement pour les opérateurs ? Et comment vont-ils résoudre la très complexe équation opérationnelle qui en découle ? Autant de questions qu'Amit Bhardwaj de Juniper a récemment abordées dans un podcast des Packet Pushers intitulé Heavy Networking 493: Taming Service Provider Complexity in 5G Networks (« Comment les fournisseurs de services dompteront-ils la complexité des réseaux 5G »).

 

La 5G doit elle aussi obéir à des impératifs financiers

 

La transition des fournisseurs de services mondiaux vers la 5G est déjà bien entamée. Mais comme le souligne M. Bhardwaj, nous n'avons pas encore vu la « killer app » qui sera le vrai détonateur de la 5G. À mesure que les opérateurs modernisent leurs réseaux, ils ne peuvent échapper à la question lancinante du retour sur investissement.

 

À juste titre, car si les capacités record de la 5G représentent une avancée considérable par rapport à la 4G, leur intérêt se trouve ailleurs. En soi, la bande passante n'a jamais été une vache à lait pour les opérateurs. Une fois passé l'attrait de la nouveauté, les augmentations de débit deviennent le minimum requis pour rester dans le jeu, tandis que le revenu moyen par utilisateur (ARPU) demeure stable.

 

Le triptyque Cloud + 5G + IA est sur le point de rebattre les cartes.

 

JUNIPER-5G-Solutions-Diagram1.pngTout commence par le réseau

 

C'est sur le plan économique que se manifestera le vrai pouvoir transformateur de la 5G, tant en termes de chiffre d'affaires que de résultat brut d'exploitation. Côté chiffre d'affaires, l'émergence de services et cas d'usage novateurs va déboucher sur de nouveaux business models, de nouvelles expériences et, qui sait, de tout nouveaux marchés. Citons par exemple des applications à très faible latence, un accès réseau hybride convergé, des services entièrement managés dans le cloud, une connexion sécurisée de milliards d'objets IoT et des communications ultra-fiables de machine à machine pour des prises de décisions automatisées.

 

Rien de tout cela ne dépend de la largeur de la bande passante. Ce qu'il faut, c'est un réseau à la flexibilité et à la latence infime d'un cloud distribué, une infrastructure multi-services appuyée sur un découpage réseau automatique, et un modèle économique « webscale » que seuls le cloud et l'IA peuvent rendre possibles.

 

Les effets de la combinaison Cloud + 5G + IA se mesureront évidemment au niveau des performances pures, mais aussi et surtout par l'assemblage et le réassemblage dynamiques des ressources au plus près des utilisateurs là où ils en ont besoin, quand ils en ont besoin.

 

Dans la chaîne de valeur, les fournisseurs de services sont les seuls à pouvoir réunir les éléments d'un tel dispositif, à condition de mettre en place un réseau d'un tout nouveau genre. Un réseau qui rime avec :

 

  • Une Edge réinventé – Usine intelligente, jeu en réalité augmentée, communication de véhicule à véhicule... quel que soit le champ d'application, le modèle classique où chaque terminal communique avec un cloud central n'est plus viable. Ce qu'il faut, c'est rapprocher les ressources des lieux de consommation pour parvenir à des latences aller-retour de seulement quelques nanosecondes. Pour ce faire, les fournisseurs de services transforment les PoP (Point of Presence) traditionnels en NGCO (Next Generation Central Offices) dans un cloud distribué. Le concept-même d'Edge devient alors fongible : qu'est-ce qui constitue le périmètre d'un réseau ? Un PoP ? Un point du réseau métropolitain ? Un CPE (Customer Premises Equipment) ? Selon le cas d'usage et les besoins de l'utilisateur, la réponse est oui, oui et oui.

 

  • Découpage réseau – Pendant des années, les fournisseurs se sont heurtés aux limites intrinsèques de leur réseau  pour adapter leurs services aux besoins de leurs clients. La 5G résout le problème au-delà de toute attente en permettant un fractionnement du réseau en segments taillés sur-mesure pour chaque cas d'utilisation. Les tranches (slice) de réseau sont chacune soumises à des SLA prédéfinis sur des critères essentiels : bande passante, latences et lieux de calcul. Elles imposent également de nouvelles exigences en matière de contrôle granulaire du trafic et de segmentation de bout en bout, du cœur du réseau jusqu'à l'Edge.

 

  • Sécurité inline – Selon les prévisions des analystes, le coût de la cybercriminalité devrait atteindre les 6 000 milliards de dollars d'ici 2021. Avec l'ascension de la 5G et de l'IoT, de nouvelles surfaces d'attaque apparaissent et les menaces se font plus nombreuses, plus fréquentes et plus sophistiquées. Pour se défendre en temps réel à grande échelle, les clients ne peuvent plus se contenter de réponses manuelles et de systèmes de sécurité cloisonnés. Il leur faut adopter une approche inline, intégrée et connectée, passage obligé vers des services et expériences d'un nouveau genre.

 

  • Automatisation – La 5G et tous les changements qui l'accompagnent sont synonymes de complexité pour les fournisseurs réseau. Résultat : les modèles opérationnels traditionnels arrivent à un point de rupture. Les parties en mouvement et les décisions à prendre sont trop nombreuses pour attendre qu'un humain n'ait le temps de s'en occuper. Pour sortir de l'impasse, les fournisseurs de services vont devoir s'en remettre aux Self-Driving Networks™, des réseaux autonomes qui utilisent l'IA pour réagir aux changements de façon dynamique. Tout un processus est nécessaire pour y parvenir, à commencer par la mise en place d'une couche réseau 100 % automatisée, ou du moins automatisable. Autre point important : chaque nœud doit gérer la programmabilité et être compatible avec des outils de télémétrie pour permettre une automatisation en circuit fermé et des prises de décision basées sur les évènements.

 

  • Infrastructure cloud-native –La migration vers le cloud est une condition sine qua non à un réseau 5G financièrement viable, mais aussi suffisamment agile pour impulser la prochaine « killer app » et en tirer les avantages qui ont permis aux géants du web de créer la valeur que l'on sait. Cela commence par la virtualisation et la désagrégation, avant de passer à des concepts plus sophistiqués comme les containers ou les microservices. Le plus important cependant reste l'adoption d'une infrastructure cloud-native, la véritable clé pour évoluer vers de nouveaux services, et surtout de nouveaux business models du type « as-a-service ».

 

Juniper, moteur de la transformation Cloud + 5G + IA

 

Une fois que vous saisissez les enjeux réels pour les fournisseurs réseau, tout le battage autour des antennes 5G relève presque de l'anecdote. Se pose alors la question : qu'en est-il de toute la mécanique sous-jacente ?

 

C'est là que Juniper intervient. Chez Juniper, nous sommes parfaitement conscients du défi que représente le passage à la 5G pour les opérateurs. C'est pourquoi nous vous offrons une toute nouvelle génération de solutions réseau pour vous aider à tirer votre épingle du jeu dans l'ère du Cloud + 5G + IA. Découvrez quelques-unes des innovations Juniper dans ce podcast (en anglais) avec Amit Bhardwaj. Au sommaire :

 

  • Nouveaux modèles Edge Computing et CUPS (Control and User Plane Separation)
  • Timing précis de classe C pour les cas d'usage à faible latence
  • Protection inline contre les attaques DDoS de grande ampleur
  • Nouveaux cadres de gestion pour une programmabilité et une télémétrie à tous les niveaux
  • Outils d'automatisation de type Contrail Healthbot pour des prises de décisions automatiques et basées sur les évènements

 

Ces innovations ne font pas beaucoup parler d'elles. Pourtant, discutez-en avec un opérateur et vous comprendrez vite que c'est là que commence la vraie révolution.

 

0 Compliments